Publié le

Charlotte Jeanjean, l’architecte qui allie esthétique et écologie

Charlotte Jeanjean est une architecte qui se démarque par son approche novatrice alliant l’esthétique et l’écologie. Passionnée par son métier, elle s’efforce de concevoir des espaces de vie harmonieux en utilisant des matériaux durables et respectueux de l’environnement. Dans cet article, découvrez le parcours inspirant de Charlotte Jeanjean ainsi que ses adresses et ses conseils déco.

Le parcours de Charlotte Jeanjean

Charlotte Jeanjean est une architecte qui a suivi une formation solide et variée. Elle a étudié à la Faculté d’architecture, d’ingénierie architecturale, d’urbanisme à Bruxelles, où elle a acquis des connaissances approfondies en architecture. Après ces études en Belgique, l’experte poursuit sa formation aux Beaux-Arts de Paris, où elle obtient sa HMONP. Elle a également passé une année à l’école FAUP de Porto, immergée dans un bâtiment conçu par Alvaro Siza, architecte dont elle s’inspire. 

C’est en 2019 que Charlotte Jeanjean décide de créer sa propre société, Atelier Jeanjean. Depuis la création de son agence, elle a réalisé plus de 50 projets et continuera d’en développer dans les années à venir. 

Qu’est-ce qui vous a amené à devenir architecte ? 

Projet Combat réalisé par l’Atelier JEANJEAN – crédit photo : Jeanne Perrotte

Depuis toute petite, j’ai toujours aimé la peinture. C’est une activité qui me permet de m’exprimer. J’ai un esprit très cartésien et une âme d’artiste. L’architecture permet de créer un univers, une sensation grâce à la lumière et à l’espace. On peut donc créer un endroit où on se sent bien et qui est adapté à la personne. On peut mêler l’art et la construction. C’est ce que j’aime. 

Comment définissez-vous votre style ? 

Brut et authentique. Un style qui est fait pour le vivant et qui est adapté aux clients.

Projet Gare réalisé par l’Atelier JEANJEAN – crédit photo : Jeanne Perrotte

Vous accordez une attention particulière à l’écologie. En quoi cela est-il si important pour vous ? 

Il est important pour moi d’être en raccord avec tout le vivant et toutes les choses qui nous entourent. C’est être logique dans notre rapport avec la nature, les matières et les matériaux. 

Le fait d’être dans cette démarche écologique ne vous restreint-il pas dans le choix des matériaux ? 

Projet Grandes carrières réalisé par l’Atelier JEANJEAN – crédit photo : Jeanne Perrotte

Je m’adapte en fonction des attentes, des besoins et des projets des clients. Cela ne me restreint pas. Il faut parfois convaincre les clients de la durabilité des matières écologiques et vaincre les aprioris qui peuvent exister. Il faut considérer la matière, les objets, les matériaux comme des choses que l’on peut transformer et adapter pour l’intégrer dans le projet. 

La récupération est une des valeurs auxquelles vous accordez une grande importance, en quoi consiste-t-elle ? 

Les déchets des chantiers sont des ressources. Il est important de récupérer au maximum la matière, les équipements et les matériaux. C’est aussi une manière de garder l’âme du lieu. 

C’est également évident à mon sens d’utiliser les choses que l’on a sur place plutôt que d’en racheter de nouvelles .

Quels sont vos outils de travail ? 

Mon ordinateur avec les logiciels, mon carnet de notes et de croquis, du calque avec des rotring. 

J’ai également un iMapper. C’est une sorte de laser qui permet d’avoir toutes les bonnes dimensions de la pièce et de faire des plans très précis. Quand on travaille dans l’existant, les murs ne sont pas droits. La prise de côte peut être compliquée. L’iMapper permet ainsi d’avoir un plan existant juste. 

Quel est le projet dont vous êtes le plus fier ? 

Le projet Bruxelles. C’était un projet intéressant pour moi. On a travaillé avec de beaux matériaux, on a gardé les poutres anciennes. Il y a un beau volume. On a retravaillé la totalité du plan du projet. 

Projet Bruxelles réalisé par l’Atelier JEANJEAN – crédit photo : Jeanne Perrotte

Les astuces déco de l’experte

Projet Epinettes réalisé par l’Atelier JEANJEAN – crédit photo : Jeanne Perrotte

Vos meilleurs conseils pour choisir un canapé ?

Le canapé doit être confortable et moelleux. J’aime les canapés bas qui ont un confort incroyable.

Plutôt canapé blanc ou canapé couleur ? 

Blanc ou beige. Je trouve cela reposant. Mais il faut l’agrémenter avec de la couleur. 

Votre modèle préféré de notre gamme ? 

Le canapé Belle Ile. Je l’intégrerai dans une maison de vacances. Il est carré. C’est comme s’il était posé par terre. 

J’aime également le canapé Lacanau qui à l’air très confortable. 

Les adresses et influences de Charlotte Jeanjean

Une adresse pour s’inspirer ? 

Le Jardin des Tuileries.

Une adresse culturelle ?  

Beaubourg. C’est l’art ouvert à tous. 

Une adresse fétiche pour déjeuner ? 

L’hôtel Rochechouart dans le 9ème. Le rooftop est incroyable. C’est un peu un lieu caché. 

Une destination ? 

La Grèce. J’aime beaucoup les maisons grecques blanches, et le côté épuré. C’est une destination parfaite pour s’inspirer, pour réfléchir et se reposer.

Votre ouvrage de référence en architecture ? 

Apprendre à voir l’architecture de Bruno Zevi. C’est un livre que l’on conseille lorsqu’on est étudiant. 

Votre livre de chevet ?

Vers la sobriété heureuse de Pierre Rabhi. 

Les comptes Insta à suivre ?

Zoé de Las Cases. Il y a également Aliceinfood

L’architecte qui vous inspire ? 

Charlotte Periand. “L’important ce n’est pas l’objet mais l’homme” est une de ses citations que je trouve très inspirante. 

Il y a également Alvaro Siza. C’est un architecte qui fait également de l’architecture d’intérieur. Lorsqu’il fait ses projets, il dessine jusqu’à la petite cuillère. 

La signature de l’architecte Charlotte Jeanjean

Projet Grandes carrières réalisé par l’Atelier JEANJEAN – crédit photo : Jeanne Perrotte

J’aime bien l’architecture brute avec de la vie, des objets anciens et des vieilles poutres. Dans chaque projet, je m’intéresse à l’historique du lieu. C’est également intéressant pour les clients de la connaître. 

Pour la touche décoration, je mets en évidence les choses qui sont assez anciennes et qui sont touchées par le temps. 

Où est-ce que vous intervenez ?

Je travaille entre Rennes et Paris. Donc en Île de France et en  Bretagne. 

Vos réseaux sociaux

Instagram, site internet et Houzz.